crédit photo : Blanche Dufour

Le prix de thèse d’université de l’Académie vétérinaire de France (AVF) doté par le laboratoire Boehringer-Ingelheim a été décerné à Fanny Demars (Dr Vétérinaire, PhD) pour sa thèse dirigée par le Pr Marie-Odile Krebs à l’Institut de Psychiatrie et Neurosciences de Paris (IPNP, Inserm U1266). Son doctorat a été réalisé au sein de l’école doctorale BioSPC – Université Paris Cité et soutenu par la Fondation pour la Recherche Médicale. 

Dès ses études à l’école vétérinaire de Lyon (Vetagro Sup), Fanny Demars est passionnée par la recherche en neurosciences et en psychiatrie. Elle réalise plusieurs stages en laboratoire et travaille notamment sur le fonctionnement des synapses à Stanford auprès du Dr. Südhof, prix Nobel de médecine. Elle poursuit ses études par un Master 2 de sciences cognitives (Cogmaster, Université de Paris – ENS – EHESS) auprès du Dr Thérèse Jay puis par sa thèse d’université au sein de l’école doctorale BioSPC de l’Université Paris Cité sous la direction du Pr Krebs, chef du pole PEPIT au GHU Psychiatrie et Neurosciences Paris et chef d’équipe d’un laboratoire Inserm.

Dans ses travaux, Fanny Demars et ses collègues ont utilisé une méthode translationnelle, combinant des études chez l’homme et l’animal, pour étudier les mécanismes biologiques associés aux différences de vulnérabilité des individus face au stress et au développement de la schizophrénie.

Ce prix rappelle que la santé mentale est une composante essentielle de la santé et un véritable enjeu de santé publique ainsi que la pertinence du concept « OneHealth » dans le domaine de la recherche en psychiatrie.

Le Pr Pierre Sai pour le président de l’AVF a ainsi déclaré que « La grande originalité de sa thèse tient dans la combinaison “One Health” entre des analyses moléculaires sur des cohortes de patients et l’étude d’un modèle rongeur, avec le même objectif de mieux comprendre les mécanismes de la variabilité entre sujets. Fanny Demars développe à ce propos un plaidoyer en faveur de modèles animaux non hyperstandardisés, mais présentant plutôt une variabilité interindividuelle comparable à celle des cohortes humaines. »

Vétérinaire urgentiste à domicile chez VETOADOM, Fanny Demars continue de s’impliquer dans la recherche translationnelle en psychiatrie notamment par le co-encadrement de thèses d’exercice d’étudiants vétérinaires.

À lire aussi

Forum de l’ED

Forum de l’ED

L’école doctorale BioSPC organise son forum annuel du 24 au 25 novembre 2022 au Paxton Resort à Férrières-en-Brie. Cette année encore le forum de l'ED est entièrement organisé par les représentants des doctorants de l'école doctorale. Des sessions de présentations...